Salvetat sur agout  - La Salvetat

L'histoire de l'eau de la salvetat sur Agoût

2012

Création de PEPS’S

Création de PEPS’S

L’association PEPS’S, ou Politique Environnementale pour la Protection de la Source de Salvetat... est créée, regroupant les communes de la Salvetat-sur-Agoût, Fraisse-sur-Agoût, Angles, Nages, Lamontélarié et la SAEME (S.A des Eaux minérales d'Evian ). L’objectif commun: Préserver à long terme l’eau minérale naturelle la Salvetat. En savoir +

2002

Le plaisir des fruits en plus

Le plaisir des fruits en plus... . La gamme de La Salvetat s'élargit en 2002 et propose des eaux aux saveurs fruitées. Elle est aujourd'hui sans sucres, sans édulcorants et sans conservateurs. En savoir +

1990

La source reprend vie

La source reprend vie

La source est rachetée par la S.A des Eaux minérales d'Evian, elle renaît alors sous le nom de ... son village d'origine, La Salvetat, et arrive dès 1992 dans nos magasins. Le projet comprend la construction d’une usine d’embouteillage qui mobilisera une centaine de personnes. Avec une production estimée à 22 millions de litres en 1992, l’usine va apporter un nouveau souffle à l’activité économique locale. Conçu dans un souci d’intégration à son environnement, le bâtiment sera progressivement entouré de pelouses et d’arbres pour garder à la Salvetat-sur-Agoût ses qualités de site protégé. En savoir +

1973

Un site naturel d'exception reconnu

Un site naturel d'exception reconnu

Le parc naturel du Haut Languedoc est créé : recouvert aux deux tiers de bois et de forêts... , son territoire s'étend sur 260 000 hectares, et inclut la commune de la Salvetat-sur-Agoût. En savoir +

1930

La source mise en sommeil

La source mise en sommeil

L'exploitation de la source s'arrête et le centre thermal ferme avant d'être détruit quelques années plus tard... lors de la construction du barrage créant le lac de la Raviège. La source de Rieumajou est alors peu à peu oubliée, sauf par les habitants du village de La Salvetat-sur-Agoût pour qui elle continue d'être un élément fondateur du patrimoine. En savoir +

1850 - 1930

L'âge d'or du thermalisme

L'âge d'or du thermalisme

Le site de Rieumajou devient une station thermale prospère où les curistes viennent nombreux, attirés par les vertus curatives de l'eau de la source.

1848

Une minéralité reconnue

Une minéralité reconnue

Cette eau très pure est reconnue comme eau minérale naturelle par l'Académie de médecine... . La source reçoit sa première autorisation d'exploitation et l'eau est alors commercialisée sous le nom de Rieumajou. En savoir +

1846

La naissance de la source

La naissance de la source

La renommée de l’eau de Rieumajeu dépasse les limites de la commune et une exploitation... est alors envisagée. Une entreprise acquiert la source et réalise des travaux qui permettent de capter l'eau au griffon (au point où l'eau affleure à la surface) et de la mettre en bouteille, en la préservant ainsi de toute altération. En savoir +

XIXème siècle

Une eau qui soignait les fièvres

Une eau qui soignait "les fièvres"

La source connait un intérêt local, principalement en raison de ses vertus médicales... . Au retour des travaux agricoles effectués dans la plaine, les habitants accourent à Rieumajeu pour soigner leur « fièvres ». Les habitants de la contrée considèrent « l’eau de Rieumajeu » comme une panacée propre à les guérir de toutes les maladies, spécialement des affections chroniques. En savoir +

Moyen-
Age

Moyen-âge Sur la route des pélerinages

Au fil de leur périple, de nombreux voyageurs en route vers... Saint-Jacques de Compostelle se sont désaltérés, à une source d'eau pétillante jaillissant au lieu-dit de Rieumajou dans le Haut-Languedoc. Non loin de là, les pélerins ont bâti une chapelle, "la Salvetat", qui donnera plus tard son nom au village qui y sera établi. Le nom « La Salvetat » serait d’ailleurs issu du mot "salvateur" : qui sauve. En savoir +